L'entretien de votre instrument

entretien instrument a cordes

L'entretien de votre instrument

        L'entretien de votre instrument

C'est en ayant des gestes simples, trop souvent oubliés, que vous préserverez votre instrument et prolongerez la durée de vie de vos cordes

 

 Essuyez

Tout d'abord, prenez l'habitude d'essuyer votre instrument à l'aide d'un chiffon doux après avoir joué. Vous éliminerez les dépôts de colophane et de transpiration. Cette sueur naturelle des doigts provoque une attaque acide. Vos cordes et votre instrument subissent inévitablement une usure et une altération des matériaux qui les composent.
Avec le temps, de la colophane se dépose dans le filetage de vos cordes et gêne leurs vibrations. En les essuyant dessus mais aussi dessous, leur durée de vie sera plus longue et leurs qualités acoustiques seront prolongées.

Le chevalet

Pour la qualité de son de votre instrument, la position du chevalet est primordiale. Avec le temps ou lors du montage de nouvelles cordes, le chevalet peut pencher vers la volute. Vérifiez donc régulièrement son inclinaison et pratiquez si nécessaire une correction de sa verticalité. Vous éviterez ainsi que votre chevalet se voile et donc un nécessaire remplacement sur du long terme. Si le chevalet est taillé en conséquence, vous obtiendrez un meilleur résultat de sonorité avec une légère inclinaison de celui-ci vers le cordier. (Voir la rubrique redresser le chevalet : cliquer ici

Les crans

Veillez à ce que les encoches sur le chevalet et le sillet ne soient pas trop profonds et correspondent à la grosseur des cordes. C'est surtout au niveau du chevalet que des bords tranchants peuvent endommager les cordes. Avant chaque montage, nous conseillons de frotter les encoches sur le chevalet et le sillet avec un peu de graphite ou un crayon à papier gras B6. 

L'archet

Pensez à bien détendre votre archet avant de le ranger dans sa boîte.

Rangement

Après chaque usage, rangez votre instrument dans son étui, ou sa housse, fermé afin de le protéger de tout choc ou chute d'objet. Evitez de stocker votre étui près d'une source de chaleur ou dans une voiture.

Le tendeur

Régulièrement, il est nécessaire de dévisser votre tendeur car il risque de venir au contact de la table. Le danger est alors d'endommager le vernis. Le détendre et ré accorder votre instrument par les chevilles évitera de toucher la table et d'altérer votre instrument.

De petits décollages

Collage d'une tableDe petits décollages peuvent se produire et contribuer à une perte de son. Ce phénomène est tout à fait normal et permet d'éviter un certain nombre de fractures et de préserver ainsi votre instrument. Toutefois, il est important de procéder régulièrement à leurs recollages. Seul votre luthier peu effectuer cette opération car les colles et les techniques requises sont spécifiques (Pour connaître les raisons de la perte de sonorité : cliquer ici

L'hiver

A l'entrée et à la sortie de l'hiver, l'air environnant change d'hygrométrie de façon importante. Le bois emmagasine ou rejette cette humidité, modifiant ainsi les tensions s'exerçant sur votre instrument. Ceci influe de façon non négligeable sur la qualité du timbre.

En dessous d'un seuil de 40% d'humidité, nous vous conseillons d'utiliser un humidificateur afin de conserver la sonorité et d'éviter d'éventuelles fractures de sécheresse. Pour retrouver toute la richesse de votre instrument durant cette période, vous pouvez effectuer avec votre luthier, un réglage de sonorité. En agissant sur la tension de l'âme, votre instrument retrouvera de son volume sonore. (Pour connaître les raisons de la perte de sonorité : cliquer ici

Les chevilles

Les chevilles des instruments du quatuor sont ajustées dans un cône. Pour permettre une bonne tenue de l'accord, il est important de les maintenir correctement enfoncées dans leur logement. Pour cela veillez au bon montage de vos cordes (Pour voir le montage d'une corde : cliquer ici)

Si vous rencontrez des difficultés à accorder, vous pouvez effectuer un graissage de cheville. Pour cela utilisez du savon sec et de la craie.

Au bout d'un certain temps, l'usure du cône de vos chevilles empêche leur bonne tenue. Il faut alors les réajuster. Il est inutile de mettre trop de craie, ceci ne résoudrait en rien votre problème. Seul votre luthier peut effectuer cette opération. 

La touche

Ajustage dune toucheAfin de préserver la sonorité et corriger d'éventuels bruits parasites, veillez à faire rectifier votre touche. Cette opération appelée redressage de touche consiste à raboter légèrement sa surface afin d'éliminer les traces ou les sillons provoqués par le frottement des cordes. Cette opération joue de façon non négligeable sur la sonorité. Ces petites rainures empêchent les cordes de vibrer librement et génèrent des bruits parasites (Pour connaître les raisons de la perte de sonorité : cliquer ici)

Conseils

Une visite régulière (minimum 2 fois par an) chez votre luthier permet de préserver votre instrument et prévenir une multitude d'incidents qui, s'ils ne sont pas pris suffisamment tôt, peuvent s'avérer graves et onéreux.

Pour en obtenir le maximum de sonorité, votre instrument doit être entretenu régulièrement par un luthier professionnel. L'optimisation du son par le choix d'une corde ne doit s'envisager qu'en dernier recours.